Fermeture anticipée – De la sculpture au cinéma – Exposition

En raison du confinement, nous sommes contraints de fermer l’exposition d’Emilie Tolot ce jeudi 29 octobre.

De la sculpture au cinéma

Emilie Tolot, artiste en résidence, exposée à la Fondation Renaud

Vernissage le 24 septembre à 18h00

Exposition du 25 septembre au 08 novembre

(annulée du 30 octobre au 08 novembre en raison du confinement)

de 14h à 18h

 

Espaces Régis Neyret et Combet-Descombes – Information accessibilité

Participation libre

Ce n’est pas une simple «exposition» que propose Emilie Tolot mais une expérience originale : vous entrainer sur un chemin, de l’immobilité au mouvement.
Sculpteur, elle a imaginé un univers intimiste, noir et lumière, pour présenter sa démarche : faire surgir la vie !

Tout commence par un long couloir où est planté un bloc de terre qui est à l’origine de ses créations. Avant de libérer une centaine de petites sculptures qui marchent, sautent et gesticulent sur une plage de sable.
Après un sas obscur rythmé par des esquisses et des bas reliefs, le visiteur
plonge dans une boite géante où l’artiste présente ses œuvres, douze séquences
mises en scène dans des boites noires associant sculpture et film d’animation.

D’abord, un saut au ralenti, de l’impulsion à l’envol jusqu’à la chute. Puis un personnage qui se compose, naissance d’une histoire. Image conjuguée à la vitesse.
Avec lui, on pénètre alors au cœur de cette exposition-spectacle.
Avec un triptyque danse, qui joue un rôle clef dans son évolution. Prolongé par un jeu de mains et un mur de visages pour se conclure par un hologramme miroir.

Sensibilité et technique à la recherche d’un équilibre, déséquilibre maitrisé.

Soudain, tout s’accélère : verticalité, ombre et lumière, regards… Sculpture en mouvement. De l’image fixe à l’image animée. Cinéma ! Avec un hommage au premier film et une foule de sculptures, arène qui symbolise le public, les autres.
La projection d’un bref court métrage en sculpture animée couronne ce parcours.
Pour partager une émotion, en silence.

Une initiation tout en simplicité et finesse soulignant la surprenante énergie
qui bouillonne au plus profond des inerties apparentes. Geste créateur inscrit dans la mythologie des origines du monde. Mais aussi magie du travail artistique.

Cette artiste annonce ainsi un ambitieux projet de série, 50 minutes
de sculpture animée, «En Lumière».

 

Photo: Isaya Chaillou