HISTORIQUE

La famille Renaud s'engage pour le patrimoine et l'art depuis plus de cinquante ans

1950

Serge et Jean-Jacques Renaud s’intéressent très tôt au patrimoine de par leur histoire personnelle. Ainsi, ils achèvent la construction de la maison familiale Le Bastion située sur le rocher de Pierre-Scize, à l’emplacement de l’ancienne forteresse des archevêques de Lyon, qu’avait initiée Pierre Renaud et que sa mort avait interrompue.

Leur premier coup de cœur concerne le château de Perret-Bayard aux Abrets qu’ils sauvent de la destruction avant de le céder à la commune.

1965

Achat du château de Serrières à Trept, dont la proximité avec Crémieu conduit les frères Renaud à s’intéresser au Logis de Quinsonnas-Choiseul (1989) et à des bâtiments annexés aux remparts cédés à la ville par un bail emphytéotique en 2003.

1966

A Lyon, la construction du boulevard Saint-Exupéry menace le Fort de Vaise que Serge et Jean-Jacques Renaud sauvent d’une disparition inévitable.

1970

Ils évitent la destruction et le lotissement du domaine de chasse des Grandes-Trèves à Saint-Genis-les-Ollières.

1980

Ils se lancent à nouveau dans un sauvetage, celui de la maison des champs du Petit Perron à Pierre-Bénite. Ils empêchent sa destruction mais ne peuvent s’opposer à la dénaturation du parc, exproprié par la ville.

1983

Les frères Renaud engagent d’important travaux de rénovation au Fort. Ils y décident la construction d’un bâtiment moderne adjoint à la partie historique.

Deux salles d’expositions sont ainsi créées et baptisées en l’honneur de Tony Garnier et de Pierre Combet-Descombes.

1986

Première exposition au Fort de Vaise suite à la disparition de Joannès Veimberg. Les Renaud souhaite lui rendre hommage en présentant son oeuvre.

Par la suite, le Fort devient un lieu d’exposition des peintres lyonnais.

1994

Les Frères Renaud conscients de la nécessité de donner ses lettres de noblesse à la peinture lyonnaise, décident de créer une fondation culturelle dont ils installent les bureaux à Lyon au Fort de Vaise, rénové pour l’occasion.

2006

L’association OCRA-Lyon procède au dégagement des souterrains du Fort. Un travail de longue haleine qui permet de faire découvrir ce lieu à un public d’amateurs et de curieux.

2007

La délégation Rhône-Alpes de la Fondation du patrimoine établit ses bureaux au Fort de Vaise.

En 2013, c’est au tour de l’association Patrimoine Aurhâlpin de s’installer dans le Fort. L’année suivante est créé le Pôle Patrimoine, structure regroupant les trois organisations.

2015

La professionnalisation de la Fondation est illustrée par la construction des réserves muséologiques  et s’accompagne du recrutement d’une chargée des collections.

Le Fort compte une nouvelle salle pour accueillir son public, l’espace Régis Neyret.